Je m'appelle Nicolas et je vous aide à devenir sculpteur 3D sur le logiciel ZBrush, peu importe votre niveau de départ : les débutants sont les bienvenus !
Ma pédagogie est de proposer des explications simples, de vous apporter la théorie nécessaire sans prise de tête, le tout pas à pas et en français, sur ma chaîne Youtube comme sur mes formations.
Pour me contacter :
delille.n [at] gmail.com


CGUV
Mentions légales
Politique de confidentialité

Comment apprendre la sculpture 3D quand on est un sculpteur traditionnel ?

Bannière de l'article sur la différence entre la sculpture traditionnelle et numérique

Vous êtes sculpteur ? Et vous aimeriez savoir comment transitionner de sculpteur digital à sculpteur 3D ? Dans cet article, je vous propose d’y voir plus clair ensemble.

1/ Deux mondes que tout oppose ?

La première réaction est parfois épidermique chez de nombreux sculpteurs dits « traditionnels » : le passage brusque de la matière à celle d’une souris et d’un écran apparaît comme une aberration. Pourtant, vous verrez que cette première impression est trompeuse.

2/ Avantages et inconvénients de la sculpture 3D

Dans mon esprit, la sculpture traditionnelle et la sculpture numérique ne sont pas antagonistes mais complémentaires.

Il est plutôt fréquent, et j’en fais partie, que les sculpteurs 3D fassent également de la sculpture traditionnelle à côté, pour renforcer leurs aptitudes, avoir une approche de la matière plus directe, et aussi parce qu’on aime toucher la matière (les artistes digitaux ne sont pas différents !). L’un n’empêche pas l’autre et heureusement.

Inversement, la sculpture numérique a des atouts indéniables qu’il est bon de souligner :

  • une grande souplesse : il est facile revenir à tout moment sur son modèle et de pouvoir le retravailler
  • des variations : elle offre la possibilité de donner l’apparence que l’on souhaite à sa sculpture en quelques clics (métal, terre, verre…)
  • une approche artistique : vous pouvez faire des rendus très créatifs où votre création aura un rendu très réaliste et où vous pourrez contrôler tous les aspects photographiques
  • l’impression 3D qui permet des impressions de toutes tailles et en séries
  • les perspectives professionnelles qu’offre la sculpture 3D : je développe ce point tout de suite

3/ Les perspectives professionnelles

C’est effectivement l’une des raisons qui peut pousser un artiste traditionnel à faire la transition : ouvrir son art à de nouvelles perspectives professionnelles.

Et effectivement avec la 3D, vous ne pouvez pas vous tromper. Que ce soit pour le cinéma, les effets spéciaux, la publicité, la joaillerie, l’événementiel, la réelle virtuelle, la réelle augmentée et j’en passe, les compétences à sculpter en 3D et les perspectives professionnelles liées n’ont jamais été aussi nombreuses.

Mais ce n’est pas tout : en tant que sculpteur, vous pouvez ouvrir votre art et votre univers à un tout nouveau public par ces nouveaux biais.

Vous pouvez également profiter de l’essor de la photogrammétrie pour digitaliser vos oeuvres, de l’impression 3D pour créer des séries de vos modèles et les vendre en ligne, des animations virtuelles de vos oeuvres en différentes matières, vous pouvez même créer et vendre directement vos personnages et objets modélisés sur des boutiques en ligne spécialisées : le monde est vaste tout comme les opportunités qui s’offriront à vous.

4/ Quel logiciel utiliser ?

La question revient souvent : comment se former à la sculpture 3D et sur quel logiciel ?

Tout dépend de vos ambitions. Des outils de sculpture simples sont disponibles gratuitement. Je ne saurais trop vous conseiller ZBrush Core Mini, qui est la version gratuite du logiciel ZBrush édité par Pixologic, leader de la sculpture dite « organique » (celle dont la pratique se rapproche fortement de la sculpture traditionnelle).

Si votre budget et votre motivation peuvent espérer une solution plus complète, vous avez ZBrush Core (abonnement à moins de 10 euros par mois ou licence complète à moins de 180 euros). Et la version complète de ZBrush sera sensiblement plus chère (environ 800 euros tout de même), mais elle disposera de toutes les possibilités de sculpture pour vous faciliter la vie et envisager un usage professionnel du logiciel.

Pour une présentation des trois solutions, vous trouverez une vidéo que j’ai faite sur le sujet :

À noter : Autodesk (éditeur de Maya et 3DSMax) propose également Mudbox, un logiciel semblable à ZBrush et à un prix attractif.

Mais ma recommandation va sur ZBrush dans tous les cas : c’est la référence mondiale dans le domaine tout simplement, alors pourquoi se priver ?

5/ Et comment se former ?

Je propose une initiation gratuite à ZBrush sur 3 semaines, avec un nouveau module délivré chaque semaine pour vous apprendre les bases du logiciel.

image de la formation gratuite zbrush

Je propose également une formation complète destinée aux sculpteurs traditionnels qui souhaitent s’initier à la 3D et à la sculpture numérique. C’est le Cursus – Transition.

cursus sculpteur traditionnel 3d nicolas delille

Et si vous souhaitez connaître d’autres ressources pour vous former, j’ai également écrit cet article : Comment apprendre à sculpter sur ZBrush qui vous donnera de précieux liens pour votre apprentissage.

No Comments
Post a comment