3 erreurs classiques à éviter lors de la création d’un portrait 3D

PARTAGER

Après les 7 erreurs à éviter lors de vos prochaines sculptures sur ZBrush, je vous propose de nous intéresser aux 3 erreurs classiques lors de la création d’un portrait 3D, qui sont :

  1. Se fier uniquement à ce que l’on voit
  2. Ne pas connaître les grandes règles anatomiques du crâne
  3. Ne poster son travail qu’à la fin

1/ Se fier uniquement à ce que l’on voit

Vous avez trouvé une photographie parfaite qui vous servira de base pour votre prochaine sculpture 3D ? Attention cependant, car cette référence est loin d’être neutre. En effet, intrinsèquement, elle contient de nombreux éléments qui risquent de vous tromper, comme :

  • l’éclairage du visage : en fonction de la lumière projetée, vous verrez des détails, mais d’autres pourront être cachés voire être complètement faussés
  • la focale : selon celle utilisée, le visage et toutes ses composantes seront plus ou moins déformés
  • l’angle de la prise de vue : le sujet est-il vraiment parfaitement face caméra par exemple ?
  • la post-production : si le cliché est retouché (ce qui est souvent le cas), le retoucheur a potentiellement masqué, atténué ou réhaussé des portions du visage
  • le maquillage etc…

On peut alors être tenté de prendre plusieurs images sur internet de la même personne sur différents angles de vue afin de pallier à ce problème. Mais vous risquez d’autres soucis comme : combien y-a-t-il d’années d’écarts entre les différents clichés ? est-ce que mon personnage entre temps a grossit ou maigrit ? Donc comment on fait ?

Personnellement, je vous conseille plutôt de prendre en photo une personne de votre entourage sous tous les angles, en faisant des séries en variant les lumières (vous voulez avoir par exemple sur un profil plusieurs angles de lumières pour faire ressortir tous les volumes du visage). Ian Spriggs utilise cette technique, ce qui lui permet de réaliser des portraits très fins et très réalistes. Une fois que vous aurez engrangé de l’expérience, vous aurez plus de recul pour analyser plus finement les portraits de personnages célèbres et faire moins d’erreurs.

La focale peut grandement modifier l’aspect de votre portrait

2/ Ne pas connaître les grandes règles anatomiques du crâne

Chaque jour vous découvrez de nouveaux visages dans la rue. Cette variété ne doit cependant pas faire oublier un point important : de nombreuses similitudes existent entre tous les êtres humains : vous avez tous (normalement 😉 ) un crâne avec des oreilles, un cou, des yeux. Ce sont des invariants. Ce qui va varier c’est davantage leur taille, leur épaisseur, leur couleur, les graisses etc…

En s’intéressant à l’anatomie, on découvre alors que de nombreuses règles communes régissent notre corps sur lesquelles il est bon de se pencher. Cela va grandement vous aider dans votre pratique et dans l’amélioration de vos travaux. Il vous sera plus simple de démarrer une sculpture en créant les éléments de base avec de bonnes proportions. Il vous suffira ensuite d’adapter ce crâne anatomiquement correct à votre référence.

Mal connaître l’anatomie du crâne, c’est naviguer à vue, faire des retours incessants, reprendre de nombreuses fois son modèle jusqu’à se décourager.

À ce sujet, si vous voulez en savoir plus sur le crâne, j’ai écris un article sur La liste des os du crâne humain, afin d’appréhender la structure osseuse de la boîte crânienne.

cranes 3D pour l'anatomie artistique

3/ Ne poster son travail qu’une fois terminé

Beaucoup de gens ont peur de montrer leur travail, leurs lacunes potentielles, et ne postent leur travail qu’une fois terminé. C’est une erreur, car ainsi vous vous privez :

  • de feedbacks : des gens plus expérimentés peuvent détecter des problèmes et vous aider à les corriger
  • de motivation : les gens apprécient de voir des projets se monter et se développer sous leurs yeux. Ils vont vous soutenir et vous motiver

Si votre travail est raté, autant le savoir au plus vite. Sinon, vous allez vous enfermer potentiellement dans une bulle pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines pour un résultat potentiellement médiocre. Poster régulièrement permettra d’attirer les regards sur votre travail. Vous aurez également une trace de votre évolution et de vos progrès, ce qui vous motivera à continuer.

Vous souhaitez apprendre ZBrush ?

Vous souhaitez sculpter des personnages ou objets originaux sur ZBrush ? Rejoignez-moi dès maintenant dans la Formation ZBrush – Les Fondamentaux. En 3 modules et 20 vidéos, nous allons couvrir tous. les points essentiels du logiciel pour que vous puissiez démarrer dans la foulée vos premières sculptures 3D.

Loved this? Spread the word


À PROPOS DE L'AUTEUR

Je m'appelle Nicolas Delille, je suis artiste 3D et formateur du logiciel 3D.

J'aide les passionnés d'impression 3D, les sculpteurs traditionnels et les débutants curieux à prendre en main le logiciel 3D et à libérer leur créativité grâce à la sculpture 3D.

Nicolas Delille

Articles similaires

Tuto ZBrush en français et 100% gratuit

En savoir plus

Le Crease sur ZBrush – Obtenir des angles plus nets pour le Hard Surface

En savoir plus

La focale et la perspective sur ZBrush

En savoir plus

Le Morph Target sur ZBrush – À quoi sert-il et comment l’utiliser ?

En savoir plus
Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez-vous à la newsletter !

Recevez toute mon actualité par email et sans spam : vidéos Youtube, tutos ZBrush, anatomie, impression 3D, modèles 3D et inspirations au programme !